Le commandant des pasdaran tué en Syrie avait mené “80 opérations” dans le pays

Hossein Hamedani “est tombé en martyr en Syrie pour que l’insécurité n’atteigne pas Téhéran”, affirme l’ancien chef des Gardiens de la révolution.
Un haut commandant des Gardiens de la révolution iraniens, le général Hossein Hamedani, tué cette semaine en Syrie, avait participé à “80 opérations” dans ce pays en guerre, a déclaré dimanche un responsable lors d’une cérémonie à sa mémoire.
L’Iran soutient activement le régime du président Bachar el-Assad face aux rebelles depuis le début en 2011 de la révolte qui a dégénéré en guerre civile, faisant plus de 240.000 morts. Il fournit à Damas une assistance financière et militaire, y compris des conseillers sur le terrain.
“Le général Hamedani s’est rendu en Syrie à partir de 2011 où il a créé les Forces de défense nationale (la principale milice prorégime) et a participé à 80 opérations”, a déclaré le général Mohsen Rezaï, ancien chef des Gardiens de la révolution, l’armée d’élite du régime islamique.

Lire l’article complet sur lorientlejour.com

Share This
392 9 Oct 11, 2015

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.