La justice turque muselle la presse sur l’attentat d’Ankara

La justice turque a ordonné un black-out total de tous les médias sur tout ce qui concerne l’enquête sur les attentats d’Ankara le week-end dernier.
Dès samedi, le gouvernement avait restreint les réseaux sociaux et censuré les médias.
Les premières sanctions sont tombées, les responsables de la police d’Ankara ont été limogés.
Les autorités turques ont fait du groupe État Islamique leur suspect numéro 1, tout en ne perdant pas de vue le PKK, comme le dit le Premier ministre dans cette interview…

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.