Bernard-Henri Lévy – Ce qu’il ne faudrait plus entendre sur “l’Intifada des couteaux”

Il est inacceptable de renvoyer dos à dos les kamikazes et leurs victimes, et de laisser croire que cette nouvelle flambée de violence est spontanée.
Inaudible, de plus en plus inaudible, la formule «loups solitaires» au sujet de ces poignées, peut-être demain de ces dizaines et, après-demain, de ces centaines, d’assassins de juifs «likés» par des milliers d’«amis», suivis par des dizaines de milliers de «twittos» et connectés à une constellation de sites (l’«Al-Aqsa Media Center», la page «La troisième intifada de Jérusalem»…) qui, pour partie au moins, orchestrent le ballet sanglant.
Inaudible, de plus en plus inaudible, le refrain sur la «jeunesse palestinienne échappant à tout contrôle» quand on a vu la série de prêches, opportunément mis en ligne par le Memri, où des prédicateurs de Gaza, poignard à la main, face à la caméra, appellent à descendre dans la rue pour supplicier le maximum de juifs, faire couler le maximum de sang?; ou quand on se souvient de Mahmoud Abbas lui-même, il y a quelques semaines, au début de la séquence tragique, trouvant d’abord «héroïque» l’assassinat des époux Henkin en présence de leurs enfants, puis s’indignant de voir des juifs «souiller» de leurs «pieds sales» le Mont du Temple et, dans la même déclaration, décrétant «pure», à l’inverse, «chaque goutte de sang» de «chaque chahid» tombé pour Jérusalem.
Insupportable et, surtout, irrecevable, le couplet connexe sur la «désespérance politique et sociale» expliquant, ou excusant, ces actes criminels quand tout ce que l’on sait des nouveaux terroristes, de leurs mobiles et, souvent, de la fierté des proches transmuant, après leur mort, le crime en martyre et l’infamie en sacrifice est beaucoup plus proche, hélas, du portrait-robot du djihadiste parti se sacrifier, hier au Cachemire, aujourd’hui en Syrie ou en Irak.
Pas sûr, du coup, que soit toujours approprié le mot d’«intifada» pour désigner ce qui ressemble davantage à un énième épisode de ce djihad mondial dont Israël est une des scènes, mais une des scènes seulement.

Lire l’article complet sur Le Point

Share This
581 7 Oct 20, 2015

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.