Israël observe l’élection de Justin Trudeau avec scepticisme

La fin de l’ère Harper marque un changement d’attitude drastique dans l’attitude du Canada à l’international et dans le conflit israélo-palestinien. Un virement de situation qui ne plait pas à tous.
L’ancien ambassadeur d’Israël au Canada, Alan Baker, se dit « très préoccupé » par l’élection du gouvernement libéral de Justin Trudeau.
« Trudeau n’a démontré aucune indication de la compréhension démontrée par Harper, dès le départ, concernant Israël et les questions de principe entre nos deux pays », a-t-il écrit par courriel.
Alan Baker craint que le Canada revienne à sa « position pré-Harper » et arbore une vision hostile envers Israël, à l’instar de l’Union européenne, dit-il.
« Lui et les idéologistes libéraux qui le guident ne semblent pas avoir le même courage politique que Harper a démontré de façon consistante », critique le diplomate de 2004 à 2008.
De l’autre côté des frontières, la réaction est tout autre. En direct de Ramallah, le directeur de l’organisme des droits humains Al-Haq, Shawan Jabarin, jubile à l’idée que la « bande de gens fous » ne dirige plus le Canada.

Lire l’article complet sur quebec.huffingtonpost.ca

Share This
505 7 Oct 24, 2015

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.