Michael Eytan veut faire appel à Kadima

Le ministre Michael Eytan, du Likoud, craignant visiblement les effets que pourrait avoir la relance des travaux en Judée-Samarie, a demandé à Netanyahou” target=”_blank” class=”external external_icon” rel=”nofollow”>Binyamin Netanyahou de former un gouvernement d’union nationale comprenant notamment le parti Kadima” target=”_blank” class=”external external_icon” rel=”nofollow”>Kadima, actuellement dans l’opposition. Pour expliquer sa démarche, il a déclaré qu’il fallait faire preuve, dans la conjoncture actuelle, d’unité. Et il a ajouté : « Il est probable que nous ayons à accepter, ensemble, des « concessions douloureuses » tout en veillant à appliquer des arrangements sécuritaires satisfaisants ». A Kadima” target=”_blank” class=”external external_icon” rel=”nofollow”>Kadima, on a bien entendu repoussé la proposition d’Eytan. Ses dirigeants ont précisé que le parti n’accepterait une telle association que « lorsque Netanyahou prouverait le sérieux de ses intentions de paix » et lorsqu’une autre coalition serait formée, reflétant ce nouvel état d’esprit. Mais pour l’un des députés de Kadima” target=”_blank” class=”external external_icon” rel=”nofollow”>Kadima, Othniel Schneller, son parti devrait prendre en considération la proposition d’Eytan « ainsi que toute autre initiative visant à promouvoir le processus diplomatique ».

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This
201 0 Sep 27, 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.