Sale temps pour la paix des braves. Coups d’état avortés, déstabilisations menacent de proliférer

Comme hier, l’Union Soviétique cherchait à exporter sa révolution vers l’Ouest, l’Islam chi’ite iranien tend à propager ses tentacules vers sa périphérie immédiate : le Bahrein, l’un des dominions du Golfe les plus sensibles, puisque sa population se compose de 70% de chi’ites, semble être le troisième du genre, avec le Yémen et l’Irak, à faire les frais des tentatives d’intrusion de Téhéran dans ses affaires locales. Le gouvernement du Bahrein reste extrêmement discret sur ce qui ressemble fort à un coup d’état avorté, qui l’a conduit, entre août et septembre, à l’arrestation de 23 individus accusés de conspirer au renversement du régime sunnite et à l’extension d’activités terroristes.

Lire l’article complet sur lessakele.over-blog.fr

Share This
233 0 Sep 27, 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.