Egypte : déférés devant une cour disciplinaire pour avoir négligé Toutankhamon

Toutankhamon avait bien failli y laisser sa barbe postiche. Cassée pendant des travaux au musée du Caire, elle avait été grossièrement recollée avec de la colle epoxy. Bien plus tard, une équipe de spécialistes avait mis deux mois à restaurer correctement le masque funéraire du pharaon. Un an et demi après les faits, huit cadres et employés du musée ont été déférés devant une cour disciplinaire.

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.