Nasser assassiné?

Le fils de Nasser, quarante ans après sa mort, a fait comprendre mardi aux autorités qu’un test génétique pouvait être effectué afin d’établir si ce dernier a été empoisonné, en raison des doutes que laissent planer des accusations en ce sens depuis quelques temps. En effet, un journaliste égyptien a soutenu que le dictateur, qui ferma jadis le détroit de Tyran, aurait été empoisonné par son bras droit et successeur, Anouar el-Sadat. Le journaliste, Hassanine Haykel, était un conseiller et un proche de Nasser, et a été pendant longtemps rédacteur du journal Al-Ahram. Ce dernier a soutenu ces accusations sur la chaîne El-Jazira. Malgré le manque de preuves ““ le journaliste admet lui-même ne pas en disposer, puisqu’il se fie lui-même à de fortes présomptions ““ les réactions de l’opinion égyptienne ne se sont pas fait attendre, et les déclarations de Haykel ont déclenché un véritable scandale. Les avis des descendants des intéressés ne font pas l’unanimité. Une des filles de Sadate, Roukaya, a déposé une plainte pour diffamation. Quant au fils de Nasser, Abdel Hakim Abdel Nasser, il a déclaré au journal Al-Ahram qu’un test génétique demeurait réalisable sans procéder à une autopsie, les accusations n’étant pas à prendre à la légère. Il soutient en outre que la raison du décès de Napoléon a pu être établie 150 ans après qu’elle s’est produite. Il a déclaré: «Je suis persuadé que les cérémonies organisées pour les 40 ans du décès, la semaine ayant été consacrée à la vie de Nasser, ne sont pas à dissocier des circonstances qui ont embrasé les combats entre l’opposition palestinienne et le pouvoir jordanien, qui se sont terminés avec Septembre Noir. Le climat instauré a influencé l’opinion pour la préparer à sa disparition.»

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This
668 0 Sep 28, 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.