La Reine Esther a-t-elle encore frappé ?

La Reine Esther a-t-elle encore frappé ? C’est sous ce titre que le quotidien israélien Israel Hayom indique qu’Israël est soupçonné dans la presse étrangère d’être mêlé à l’affaire du virus informatique Stuxnet qui aurait touché tout récemment les sites nucléaires iraniens, dont celui de Bouchehr, en vue de ralentir le développement du programme du régime islamique. C’est le New York Times qui fait allusion à cette « implication » en expliquant qu’un des fichiers se trouvant dans le code du virus « comporterait une référence au Livre d’Esther (Meguilat Esther) avec le terme « myrte », traduit en hébreu par hadassah (second nom de la Reine Esther, qui a sauvé les Juifs de Perse à l’époque du Roi Assuérus) ». Pour Ali Akbar Salehi, directeur de l’Agence nucléaire iranienne, comme pour les dirigeants iraniens d’ailleurs, le système central du pays n’aurait pas été atteint par le virus. Mais Salehi a annoncé en revanche que la production d’électricité de la centrale de Bouchehr ne débuterait qu’au mois de janvier prochain, c’est-à-dire au moins deux mois après la date prévue au préalable. Un retard que de nombreux médias attribuent comme on le sait à ce fameux « ver informatique » malgré les dénégations de Téhéran.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.