Les géants pétroliers quittent l’Iran pour éviter les sanctions de Washington

Le français Total, l’anglo-néerlandais Shell, le norvégien Statoil et l’italien Eni ont promis de “liquider leurs investissements” et de renoncer à “toute nouvelle activité dans le secteur de l’énergie en Iran”, pour éviter des sanctions américaines.

Lire l’article complet sur Le Monde

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.