DIPLOMATIE – Le virus qui infecte les installations nucléaires en Iran envenime les tensions

Les tensions diplomatiques liées au développement du nucléaire civil en Iran viennent peut-être de connaître un nouvel épisode… cybernétique. Depuis plusieurs jours, un code malicieux, le ver Stuxnet, infecte les ordinateurs iraniens et cible en particulier un logiciel de contrôle, développé par Siemens, installé dans les centrales nucléaires iraniennes. Plus de 30.000 ordinateurs seraient concernés, même si le gouvernement iranien dément tout “dommage sérieux” infligé par le ver.

Lire l’article complet sur Le Point

Share This
500 0 Oct 1, 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.