Un parti arabe israélien suspecté de fraude à plusieurs millions de shekels

Plus de 20 suspects ont été arrêtés ; Balad affirme que les accusations sont “infondées” et font partie d’une “campagne de persécution”
La police israélienne a arrêté dimanche plus de 20 militants et cadres du parti arabe israélien Balad, affirmant qu’une enquête avait révélé que le parti avait caché l’origine de millions de shekels en donations.
Balad, qui détient trois sièges à la Knesset et est l’un des quatre partis qui composent la Liste arabe unie, a déclaré que les arrestations faisaient partie d’une campagne systématique de persécution politique.
Des cadres et des militants, dont des avocats et des comptables, ont été arrêtés dans les bureaux de Balad, a annoncé la police dans un communiqué.
La police a déclaré qu’elle avait ouvert une enquête sur Balad avec l’approbation du procureur général et après un rapport du contrôleur de l’Etat qui avait éveillé les soupçons sur des cadres et des militants du parti, qui auraient crée un mécanisme pour « déformer systématiquement » les origines de millions de shekels donnés au parti pour financer ses opérations ces dernières années.

Lire l’article complet sur The Times of Israël

Share This
281 0 Sep 18, 2016

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.