Obama durcit encore le ton

L’administration américaine se montre de plus en plus pressante, voire même menaçante, face au refus israélien de renouveler pour deux mois supplémentaires le gel de la construction en Judée-Samarie. Les Américains auraient en effet indiqué que si Netanyahou ne se pliait pas à leurs exigences, ils pourraient ne prendre aucun nouvel engagement par écrit concernant les dispositifs de sécurité prévus à l’avenir et proposer en revanche de nouvelles garanties aux Palestiniens. Dans la lettre qu’Obama adresserait alors à l’AP, selon ce nouveau scénario, le président américain pourrait alors déclarer que « l’Etat palestinien doit voir le jour dans les frontières de 1967″. Cela irait bien entendu à l’encontre de la lettre envoyée en 2004 par le président Bush à Ariel Sharon, alors Premier ministre, dans laquelle il avait souligné qu’il fallait tenir compte des concentrations de population juive installées dans cette région. Les Américains sont bien conscients du poids de leur mise en garde mais du côté israélien, ce n’est pas la première fois que les dirigeants doivent faire face à de telles difficultés. Reste à savoir quelle sera la réaction du gouvernement et comment il réussira à sortir de cette impasse.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This
211 0 Oct 3, 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.