Présidentielle américaine: Clinton attaquée pour ses liens avec Goldman Sachs

La cyberguerre entre WikiLeaks et Hillary Clinton se poursuit. Le site de Julian Assange a publié samedi 15 octobre trois discours prononcés par Hillary Clinton à la demande de la banque d’investissement Goldman Sachs, qui l’a rémunérée pour cela. Un épouvantail politique absolu.
Hillary Clinton, contrairement à José Manuel Barroso, ancien président de la Commission européenne, ne travaille pas pour Goldman Sachs. Mais elle a accepté d’être rémunérée à trois reprises par l’établissement financier pour s’adresser aux acteurs de la finance.
Publiés samedi par le site WikiLeaks, dans le cadre des attaques que Julian Assange a promis de mener contre la candidate à la Maison Blanche avant le scrutin du 8 novembre, ces discours illustrent les liens présumés de l’ancienne secrétaire d’Etat avec Wall Street.

Lire l’article complet sur RFI

Share This
253 4 Oct 17, 2016

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.