Les secrets de fabrication de la candidature de Clinton publiés au grand jour

Début 2014, une fuite dans la presse révélait que Robby Mook était l’un des finalistes pour devenir le directeur de l’éventuelle campagne présidentielle d’Hillary Clinton. En réalité, le trentenaire était déjà au travail, plus de 34 mois avant le scrutin.
«Tu as raison sur une stratégie presse de long-terme. Avons besoin de répondre à ce genre de trucs», écrit-il en février 2014 à l’une des fidèles d’Hillary Clinton, Cheryl Mills, à propos d’un article sur des divergences entre les proches de Barack Obama et ceux de la candidate-en-devenir.
Hillary Clinton entretiendra le faux suspense jusqu’en avril 2015 sur ses ambitions politiques, affirmant en public qu’elle se donnait le temps de la réflexion et voulait profiter de sa petite-fille.
Mais WikiLeaks publie depuis plusieurs jours des milliers de messages Gmail de John Podesta, proche de l’ancienne Première dame et président de son équipe de campagne, qui dévoilent la minutie des préparatifs d’une candidate bien décidée à ne pas reproduire les erreurs de 2008, quand sa candidature fut minée par un processus décisionnel flou et un message fluctuant.

Lire l’article complet sur LaPresse.ca

Share This
408 2 Oct 20, 2016

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.