Réactions internationales indignées après l’arrestation des dirigeants du principal parti pro-kurde turc

La décision d’Ankara de placer, vendredi, Selahattin Demirtas et Figen Yüksekdag, les deux coprésidents très en vue du principal parti pro-kurde de Turquie, a suscité des réactions indignées en Occident.
L’arrestation des coprésidents du principal parti pro-kurde de Turquie, le Parti démocratique des peuples (HDP), et d’une dizaine d’autres députés de cette formation, a suscité vendredi des réactions indignées en Occident.
Selahattin Demirtas et Figen Yüksekdag ont été placés en détention préventive, quelques heures après leur arrestation par les autorités, qui semblent franchir une nouvelle étape dans les purges menées tous azimuts depuis le putsch avorté de juillet.
La décision de placer les deux personnalités kurdes les plus en vue en détention préventive a été prise par un tribunal de Diyarbakir, dans le cadre d’une enquête “antiterroriste” liée au Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK), une organisation classée comme terroriste par la Turquie, les Etats-Unis et l’Union européenne (UE).
Cinq autres députés du HDP ont également été placés en détention préventive à Diyarbakir et dans d’autres villes, selon la même source. Trois autres ont été relâchés sous contrôle judiciaire.
Le HDP, deuxième parti d’opposition en Turquie, a estimé dans un communiqué que les arrestations marquaient “la fin de la démocratie” dans le pays, où les atteintes aux libertés reprochées au pouvoir du président M.Erdogan se multiplient, notamment en Occident.

Lire l’article complet sur FRANCE 24

Share This
474 2 Nov 5, 2016

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.