Le tourisme parisien atteint la cote d’alerte

Fréquentation en baisse, budgets sécurité en hausse… Un an après, l’onde de choc des attentats frappe encore l’industrie des loisirs et du commerce. Les pouvoirs publics se mobilisent pour doper l’attractivité de la capitale.
Comment faire revenir les visiteurs dans la capitale ? Le 7 novembre, Matignon et la mairie de Paris ont sonné la mobilisation, à quelques jours de la réouverture du Bataclan, un an après les attentats qui ont fait 130 morts et 413 blessés. Le 12 novembre, veille de la date anniversaire, le rideau se lèvera de nouveau à 20 heures, sur le chanteur Sting. « Nous n’avons pas voulu devenir un mausolée, la musique reprend ses droits », annonce Jules Frutos, le patron des lieux. La totalité de la recette sera versée aux victimes et aux familles. Mais si la salle a pu être rénovée dans les temps, il n’y a toujours pas d’accord avec les assureurs sur l’indemnisation. C’est le groupe Lagardère, actionnaire à 70 % de la salle, qui a financé les travaux. Pete Doherty, Youssou N’Dour, Marianne Faithfull, Yael Naim… Une programmation alléchante permettra peut-être au music-hall de reconstituer sa trésorerie.

Lire l’article complet sur Challenges.fr

Share This
318 0 Nov 14, 2016

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.