Hugues Serraf – François Fillon est-il un agent du Vatican ?

La presse qui vantait le burkini cet été s’inquiète désormais du retour du serre-tête et de la jupe plissée. On peut être laïque mais trouver ça un poil crétin.
Son petit côté curé neurasthénique et sa proximité avec les porteurs de soutane ne sont certainement pas ce qu’il y a de plus admirable chez François Fillon, mais on pourra trouver bizarre qu’il s’agisse des principaux reproches que lui adressent les médias progressistes depuis sa percée surprise de la semaine dernière.
Libé, qui a passé l’été à nous entretenir des vertus du burkini, nous alerte cet hiver sur les dangers des serre-tête et des jupes plissées, une armée de croisés anti-gays étant apparemment planquée derrière le Sarthois dont ils partagent dévotement les valeurs (actuelles).
Le Monde s’inquiète lui des anti-IVG avec lesquels il prend son brunch d’après la messe à Saint-Nicolas du Chardonnet quand Politis le traite de “pain béni des années 30” ou quelque chose dans le genre…
Même Médiapart, dont la sympathie pour les édifices religieux à tourelles n’est pourtant plus à démontrer, balise à l’idée du “retour de la France des clochers”.
Laïque pur-porc et allergique à l’ensemble des missionnaires qui prétendent m’imposer leurs positions, j’ai tout de même du mal à me sentir aussi menacé dans mon intégrité physique par les Lodens de la manif pour tous que par les barbus du Bourget (bien qu’il leur arrive de défiler ensemble à l’occasion). Et je trouve cette pseudo-panique tellement convenue, tellement caricaturale que je me demande à quoi elle est censée servir au plan pratique.

Lire l’article complet sur Atlantico.fr

Share This
410 7 Nov 28, 2016

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.