Frédéric Haziza – Pourquoi Noam Chomsky ne devait pas être honoré à l’Assemblée nationale

Il s’agit tout simplement de préserver la dignité de ce lieu symbole des valeurs de la République.
Edwy Plenel a donc trouvé une nouvelle raison de s’indigner : l’annulation ce mercredi 30 novembre à l’Assemblée nationale d’une cérémonie qui devait honorer le philosophe Noam Chomsky à l’initiative de l’ International Society of Philology (“société international de philologie”) qui honore tous les cinq ans un grand grammairien ou un grand critique littéraire.
edwy_plenel_chomsky1.jpg
Pour Christophe Deloire, le secrétaire général de “Reporters sans frontières” (RSF), l’ex association de Robert Ménard:
deloire_chomsky.jpg
Il semble donc nécessaire de préciser qui est vraiment Noam Chomsky. Au-delà de son érudition et de ses travaux reconnus en tant que linguiste, Chomsky est depuis 36 ans un fidèle soutien des négationnistes dont Robert Faurisson.
Leur complicité débute en 1980. Faurisson alors professeur de littérature à l’université de Lyon est poursuivi pour avoir nié l’existence des chambre à gaz reçoit le soutien de Chomsky qui signe une pétition défendant le droit à l’expression de l’universitaire négationniste auteur d’une pseudo “recherche historique approfondie et indépendante sur la question de l’holocauste”.
Attaqué, Chomsky explique dans un texte qu’il ne faisait que se battre pour la liberté d’expression. Un texte publié en préambule à un document en défense de Faurisson, donnant grand crédit à ce dernier en raison des origines juives de Chomsky. Ce qui conduit l’historien Pierre-Vidal Naquet à dénoncer ce qu’il appelle le “double Chomsky” :
Chomsky récidive en 2010 quand il signe avec Soral, Dieudonné, Bruno Gollnisch… ou encore Robert Ménard, une pétition initiée par Paul-Eric Blanrue et Jean Bricmont, deux antisémites et négationnistes. Une pétition réclamant l’abrogation de la loi Gayssot et la libération d’un certain Vincent Reynouard, alors emprisonné après de multiples condamnations pour apologie de crimes de guerre et pour contestation de crimes contre l’humanité.

Lire l’article complet sur Le Huffington Post

Share This
414 9 Dec 5, 2016

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.