Selon l’opposition syrienne, le raid israélien ciblait des armes chimiques destinées au Hezbollah

Fahed al-Masri affirme que les jihadistes et les combattants iraniens continueront d’avancer à la frontière israélienne tant qu’Assad serait au pouvoir
Une frappe israélienne contre une base militaire aérienne proche de Damas la semaine dernière ciblait un convoi d’armes chimiques destinées au groupe terroriste chiite du Hezbollah, a déclaré dimanche une figure de l’opposition syrienne.
Fahed al-Masri a également déclaré à la radio publique israélienne que l’Etat islamique, le Hezbollah et des combattants iraniens continueraient d’avancer sur la frontière israélo-syrienne tant que le président Bashar el-Assad resterait au pouvoir.
Al-Masri, porte-parole du Front de salut national en Syrie, a déclaré à la radio que son parti ne cherchait pas un soutien israélien militaire dans sa bataille pour évincer Assad du pouvoir, revenant sur un appel impopulaire auprès de la population demandant de l’aide à l’armée israélienne la semaine dernière.

Lire l’article complet sur The Times of Israël

Share This
336 4 Dec 11, 2016

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.