Noëlle Lenoir – Israël-Palestine: une conférence de paix qui, paradoxalement, va attiser la haine

Officiellement, la conférence organisée à Paris ce dimanche a pour objet de résoudre le conflit israélo-palestinien. La France dit vouloir favoriser la paix en amiable médiateur. Il est difficile de croire que tel est l’objectif poursuivi. Car le gouvernement n’imaginait certainement pas qu’Israël accepterait de participer à des discussions dans une enceinte de 70 Etats, y compris la Ligue Arabe, dont la plupart ne sont pas des démocraties et lui sont hostiles jusqu’à mettre en cause son existence même… Quel est l’intérêt de mettre ainsi Israël au ban de la communauté internationale, alors que se multiplient les actes de terrorisme sur son sol et les actes antisémites sur le sol français?
L’ambiguïté de la position de la France vis-à-vis d’Israël devient un handicap pour notre diplomatie dont les orientations sont de moins en moins lisibles. En promouvant au niveau européen le boycott des produits issus des territoires litigieux, la France heurte les plus farouches partisans au sein des partis de gauche en Israël d’une solution rapide à deux Etats, et souligne dans le même temps ses contradictions car il n’est nul boycott qui frappe les importations provenant de dictatures avérées. En ne pavoisant pas aux couleurs d’Israël au lendemain de l’attentat terroriste qui s’est soldé par la mort de jeunes soldats écrasés par un camion bélier à Jérusalem, comme l’a fait l’Allemagne à la porte de Brandebourg, la France a révélé son deux poids/deux mesures.
En ne s’opposant pas à la résolution de l’Unesco de 2016 qui, revisitant les lieux saints, en fait des monuments musulmans, la France s’est écartée du principe pourtant réaffirmé par le président de la République suivant lequel « Jérusalem est une ville fondamentale pour les trois grandes religions monothéistes ».

Lire l’article complet sur L’Opinion

Share This
745 4 Jan 15, 2017

1 comment

  1. Gilbert ABRAHAM

    Ce n’était pas inscrit sur votre front et pourtant vous avez trahi la confiance des français en leur faisant des promesses mensongères. Vous avez trahi les chrétiens en niant pour des raisons inavouables le lieu de naissance de Jésus Christ. Vous avez trahi le peuple juif par un vote honteux à l’UNESCO et aujourd’hui 15 janvier 2017 vous trahissez à nouveau l’Etat d’Israël, avec cette soit disant conférence de paix destinée à faire condamner Israël devant l’ONU avant la prise de fonctions de Donald TRUMP. Vous savez parfaitement que 78 ans de conflits ne peuvent se régler en une demi journée. Franchement vous ne méritiez vraiment pas d’occuper la fonction présidentielle, vous êtes une erreur de l’histoire, vous faites honte à la France.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.