Argentine : la communauté juive demande des comptes

Elle demande des réponses concernant l’attentat de 1994 et la mort du procureur Nisman
La communauté juive argentine a lancé un nouvel appel à la justice : élucider et juger les responsables de l’attentat contre la mutuelle juive AMIA (85 morts) et de la mort inexpliquée voici deux ans du procureur Alberto Nisman, chargé du dossier.
Le 18 janvier 2015, le procureur Nisman était retrouvé mort dans son appartement de Buenos Aires. Le lendemain, il devait étayer devant le congrès ses accusations contre la présidente Cristina Kirchner et des membres de son gouvernement, soupçonnés d’avoir fait entrave à l’enquête pour protéger l’Iran.
Assassinat ou suicide ? L’enquête judiciaire n’a pas encore livré ses conclusions définitives. Les proches du magistrats dénoncent un assassinat, l’hypothèse la plus largement privilégiée en Argentine.
Depuis près de dix ans, Nisman était à la tête d’un parquet spécial chargé d’enquêter sur l’attentat du 18 juillet 1994, lorsqu’une voiture piégée avait pulvérisé le bâtiment abritant les institutions juives d’Argentine, dans un quartier populaire de Buenos Aires. Ses travaux désignaient l’Iran comme responsable et un mandat d’arrêt avait émis contre plusieurs dirigeants iraniens.

Lire l’article complet sur i24news

Share This
310 9 Jan 18, 2017

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.