Le double jeu palestinien et la mauvaise foi de la gauche israélienne

Depuis que Benjamin Netanyahou a repris le pouvoir et dirige une majorité de droite, il est sur la sellette et dans l’œil du cyclone. Les chancelleries, les instances internationales, le monde arabe, la presse locale et internationale l’accusent de torpiller les négociations de paix avec les dont cinq activistesdont deux activistesdont quatre activistes dont six activistesdont trois activistes Palestiniens. L’opposition et les mouvements de gauche le qualifient de “manipulateur”, de “jongleur” et de n’avoir qu’un seul but : “survivre” au sein de sa coalition. Pourtant, Netanyahou a changé de cap et a évolué dans ses pensées. Fils d’historien de la droite irréductible, adepte de Jabotinski, il est prêt à abandonner “le Grand Israël” et créer un Etat palestinien.

Lire l’article complet sur jcpa-lecape.org

Share This
548 0 Oct 5, 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.