Meurtres d’Arabes israéliens en série

Un habitant de Lod, Sami Hidjawi, âgé de 41 ans, s’est rendu dimanche en voiture près de la place de la mairie pour ramener sa fille à la maison. Il s’est arrêté à sa hauteur, non loin du carrefour où elle se trouvait, et elle s’est assise à côté de lui. C’est alors qu’une voiture a ralenti et qu’un individu a pointé une arme automatique sur lui, le transperçant à bout portant de plusieurs balles, avant de prendre la fuite. Le maire de Lod a entendu les coups de feu depuis son bureau, dans le bâtiment de la municipalité. Il s’est précipité pour tenter de porter secours à la victime dont la fille était en état de choc. La mort de Hidjawi a été constatée à l’hôpital. Dans la nuit de lundi à mardi, des inconnus se sont approchés de la voiture d’une jeune femme du nom d’Amal Halili, également habitante de la ville de Lod. Elle s’est arrêtée, vers minuit, à un passage à niveau, en attendant que le train passe. Les tueurs étaient dans un véhicule qui attendait le passage du train de l’autre côté des rails. Ils l’ont fusillée à bout portant alors qu’elle était en compagnie de son jeune frère de 15 ans et de sa fille, de huit ans. Les tueurs se sont enfuis et courent toujours. Une équipe de secouristes du Maguen David Adom n’a pu que constater le décès. Elle a par contre transporté la fillette, blessée, aux urgences. D’autres crimes, semblables à ces deux derniers, ont été perpétrés à Lod au cours du dernier mois. La police cherche si un lien peut être établi entre les différents assassinats. Pour le cas de Mme Halili, les enquêteurs vérifient la piste du «crime d’honneur». Les cas d’utilisation d’armes à feu à des fins meurtrières ont augmenté de 30% au cours des derniers mois. La police reconnait que la détention illégale d’armes est importante auprès de la communauté arabe, mais qu’elle éprouve des difficultés à les ramasser. Le ministre de la Défense a réagi, quant à lui, entre les deux meurtres, à un incendie criminel d’une mosquée dans le village de Fadjar: «Le feu qui a été mis à la mosquée des prophètes du village de Fadjar est un acte honteux, qui entache l’Etat d’Israël. Les coupables sont des terroristes en tout point.» En revanche, le ministre de la Sécurité intérieure, Isaac Aaronovitz, a réagi sérieusement aux derniers attentats perpétrés contre les habitants arabes de Lod: «Nous sommes sur le point de lancer une opération de grande envergure pour confisquer les armes illégales. Des forces spéciales se joindront à la police pour lui prêter main forte. Cette situation est intolérable et nous n’avons pas le droit de la banaliser. Si le problème de la détention illégale d’armes à feu faisait partie des priorités de ministère, elle deviendra sans aucun doute la priorité principale. J’ai déjà dit plus d’une fois que si on mettait un aimant au-dessus de certaines localités d’Israël, le village ou la ville seraient entièrement attirés par lui. Une série d’opérations de grande envergure sera prochainement déclenchée à l’échelle nationale.»

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This
209 0 Oct 5, 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.