Premier satellite espion pour la Turquie

Ankara a trouvé un nouveau moyen de prendre ses distances vis-à-vis des Etats-Unis en décidant de ne plus dépendre des renseignements américains dans sa lutte contre les rebelles kurdes. En effet, d’après une information communiquée par le Premier ministre turc Erdogan lors d’une réunion de son parti, la Turquie propulsera dans l’espace, au cours de l’année 2012, son premier satellite espion dont la construction serait déjà bien avancée. Portant le nom de Gokturk, il est mis au point par la société turque Aselsan et par la compagnie italienne Telespazio, filiale du Groupe Finmeccanica. Le coût du projet est évalué à près de 250 millions d’euros. La Turquie a déjà mis en orbite deux satellites civils, et elle compte en envoyer deux autres dans l’espace dans un proche avenir. Ils remplaceront le Turksat-1 en service depuis 14 ans. Erdogan a souligné que près de 46 % des équipements militaires fournis à l’armée turque provenaient d’une production locale et devraient atteindre les 50 % d’ici la fin de l’année. Il s’agit d’une nette progression lorsque l’on sait qu’en 2002, ce taux ne s’élevait qu’à 25 %.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This
647 0 Oct 6, 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.