Israël interdit d’entrée les partisans pro-BDS

Les étrangers qui soutiennent le boycott d’Israël ou des implantations ne pourront pas entrer dans le pays
La Knesset a adopté lundi une loi interdisant l’accès à Israël aux partisans de son boycott international.
Dans un communiqué, la Knesset a indiqué avoir « adopté en deuxième et troisième lectures le projet de loi sur l’Entrée en Israël », par 46 voix favorables et 28 contre.
La législation, proposée par des députés de la coalition centristes et de droite, interdit aux ressortissants étrangers qui ont publiquement appelé au boycott de l’Etat juif ou ont travaillé pour une organisation qui défend ces mesures d’entrer en Israël.
Il n’a pas été précisé à quelle date elle entrerait en vigueur.
La loi s’applique également aux partisans du boycott des produits des implantations de Judée et Samarie, en s’appuyant sur une définition légale du boycott d’Israël de 2011, qui inclut toutes « les régions sous son contrôle. »
La loi ne s’appliquera pas aux ressortissants étrangers qui ont un permis de résidence, et donne au ministre de l’Intérieur la possibilité de faire des exceptions. Dans le cadre de la loi existante, le ministre avait le droit d’interdire à certains individus d’entrer en Israël.

Lire l’article complet sur The Times of Israël

Share This
592 5 Mar 7, 2017

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.