9 décembre 1942 : la rafle des Juifs de Tunis marque le début des persécutions nazies

Commémorée à quelques jours d’intervalle par le Mémorial de la Shoah à Paris puis par Yad Vashem à Jérusalem, la Rafle de Tunis, perpétrée le 9 décembre 1942 par les nazis, reste encore et toujours un souvenir vivace dans la mémoire de ses survivants
Une date funeste et des souvenirs douloureux qui ne se sont guère atténués avec le temps. Les cérémonies qui se sont déroulées récemment à Paris et à Jérusalem pour commémorer la Rafle de Tunis en sont les preuves, et un triste rappel du calvaire endurée par les victimes juives tunisiennes.
Comme l’a écrit Serge Klarsfeld, « ils ont connu l’angoisse, les rançons, les pillages, les souffrances du travail forcé et des dizaines de morts. Ils sont passés de près d’un projet d’anéantissement. Leur histoire ne doit pas tomber dans le champ de l’oubli. »
Anne Hidalgo, la Maire de Paris, ainsi que diverses personnalités militaires et religieuses auront donc répondu présent pour ce 74e anniversaire de la rafle des Juifs de Tunis par les S.S., le 9 décembre 1942.
A Yad Vashem, lors de la commémoration israélienne, Claude Sitbon, sociologue spécialiste du judaïsme tunisien, a tenu à rappeler que « tous les Juifs tunisiens sont des survivants ».

Lire l’article complet sur The Times of Israël

Share This
872 4 Mar 26, 2017

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.