Quand Fillon, à Matignon, interdisait à ses ministres de garder les cadeaux

Dans une circulaire de 2007, François Fillon détaille une série de règles concernant les cadeaux reçus par les membres de son gouvernement. Règles qu’il a manifestement ignoré en acceptant une montre d’une valeur de plus de 10 000 euros en 2008.
Et si la clé de l’affaire François Fillon était que l’ex-Premier ministre souffre d’une forme de «schizophrénie administrative»? Une circulaire signée de sa main en mai 2007 le laisse entendre. Dans ce document, le locataire de Matignon édicte une série de règles encadrant la «gestion des cadeaux offerts aux membres du gouvernement ou à leur conjoint».
Rappelant que ces attentions s’adressent à l’Etat et non à la personne dépositaire de l’autorité, François Fillon estime «en conséquence» qu’il est «normal que [les cadeaux] n’entrent pas dans le patrimoine personnel du ministre ou de sa famille». Un principe qui semble avoir échappé l’année suivante au même François Fillon lorsqu’il accepte, en 2008, une montre d’une valeur de plus de 10 000 euros, généreusement offerte par le financier italo-suisse Pablo Victor Dana.

Lire l’article complet sur Libération

Share This
456 1 Mar 26, 2017

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.