Menace de grève générale

Après six mois de pourparlers et de tractations latentes entre la Histadrout et l’Etat, concernant une augmentation des salaires des employés de la fonction publique, une menace de grève générale plane sur le pays. Les contacts, entamés en mai dernier, devaient, selon Avi Nissenkorn, directeur de la branche de l’union des professionnels du syndicat, aboutir à des accords salariaux dans une atmosphère de bonne volonté mutuelle, de sorte qu’aucune menace de grève ne pèse sur l’économie du pays. Aujourd’hui, Nissenkorn considère que les divergences sont bien trop importantes. En effet, il exige que les salaires soient augmentés de 10%, et que cette augmentation soit graduelle sur trois ans. Pour Ilan Levin, préposé aux salaires au ministère, la déclaration de la Histadrout concernant une grève générale qui devrait commencer dans deux semaines est un acte tactique: «La loi oblige en effet la Histadrouth à donner un préavis de quinze jours avant d’avoir recours à des procédés organisationnels, mais j’espère qu’il ne s’agit que d’une démarche qui ne dépassera pas le cadre des pourparlers, et que les parties se réconcilieront avant en parvenant à un accord.»

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This
246 0 Oct 7, 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.