Chantage outrancier d’Abou Mazen

Le chantage exercé par le chef de l’Autorité Palestinienne pour qu’Israël prolonge le gel de la construction, a atteint de nouveaux sommets. Désormais, Abou Mazen ne menace plus uniquement de quitter la table des négociations au cas où Netanyahou n’accède pas à ses exigences, mais il avertit tout bonnement « qu’il démissionnera de son poste », ce qui entraînerait la dissolution de l’Autorité Palestinienne, puisqu’il est convenu qu’en ce cas, personne ne prendrait sa place et qu’il n’y aurait aucune élection d’organisée. C’est du moins ce qu’il a indiqué au sénateur George Mitchell lors de leur dernière rencontre. Il aurait également confié cela au journaliste qui l’accompagnait en avion, lui disant « que c’était la dernière fois qu’il l’accompagnait en tant que chef de l’AP ». Abou Mazen a toutefois précisé « qu’il resterait chef du Fatah, qui est signataire des Accords d’Olso ». Cette tactique adoptée par le chef terroriste va sans doute entraîner des pressions accentuées de la part de Barack Obama sur Israël.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.