Retraites : le FMI ne vote pas socialiste

Dans un rapport publié cette semaine, le Fonds monétaire international, dirigé par Dominique Strauss-Kahn, approuve le report de l’âge légal.

Il y a des rapports dont les socialistes se passeraient bien. Celui du Fonds monétaire international à propos de la réforme des retraites, par exemple. Dans un document publié cette semaine, le FMI assure noir sur blanc que le recul de l’âge légal de la retraite est la meilleure méthode pour assurer à l’avenir le niveau des pensions. «Une augmentation de deux ans de l’âge légal de départ à la retraite suffirait à stabiliser la part des pensions dans le PIB pour les deux prochaines décennies», peut-on lire. Institution libérale, le FMI n’a jamais plaidé pour des politiques très ancrées à gauche. Rien de surprenant donc ? Non, mais il y a bien un problème pour le PS, qui défile dans la rue contre le report de l’âge de départ à 62 ans : le directeur de l’institution s’appelle Dominique Strauss-Kahn, candidat potentiel du PS pour 2012.

Lire l’article complet sur Le Figaro

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.