Le débat se poursuit sur une « islamisation » rampante de la Turquie

Éclairage Le « oui » massif au référendum constitutionnel du 12 septembre laisse augurer une victoire de l’AKP aux législatives.

Trois semaines après un référendum constitutionnel qui a vu triompher le régime islamo-conservateur en Turquie, le débat ne cesse d’agiter les commentateurs : cette victoire électorale est-elle une nouvelle étape dans une islamisation rampante du pays ? La question est de nouveau posée cette semaine, comme elle l’est quotidiennement dans la presse, par un éditorialiste du journal anglophone Hürriyet Daily News, Mustafa Akyol, sous le titre « Peur contre peur ».

La première peur est celle du camp laïque, qui craint que le Parti de la justice et du développement (AKP), issu de la mouvance islamiste, n’entraîne le pays vers « l’obscurantisme », avec ces « islamistes qui s’infiltrent partout ». Le « oui » massif au référendum constitutionnel du 12 septembre (à 58 %) laisse augurer une victoire du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan aux élections législatives de juin prochain. À terme, redoute le camp laïque, M. Erdogan pousserait son avantage et instaurerait une dictature, d’inspiration islamiste. Et ces tenants de la laïcité instaurée jadis par Atatürk voient une preuve supplémentaire d’une « dérive » du régime dans le rapprochement de la Turquie, pays membre de l’OTAN, avec l’Iran, et la détérioration de ses relations avec Israël, autrefois proche allié.

Lire l’article complet sur lorientlejour.com

Share This
425 0 Oct 9, 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.