La Ligue Arabe soutient Abou Mazen et émet ses exigences

Les Américains soupirent de soulagement ! La Ligue Arabe réunie vendredi à Libye n’a pas « fermé la porte » aux négociations directes entre Israéliens et Palestiniens. Le porte-parole du Département d’Etat, Philip Crowley, a publié un communiqué soulignant « la satisfaction des Etats-Unis face au soutien de la Ligue Arabe des efforts déployés par Washington pour poursuivre les négociations ». Mais le message des pays arabes envers les Etats-Unis est clair : elle soutient la décision d’Abou Mazen de suspendre momentanément les pourparlers avec Israël, et laisse au Président Obama un délai d’un mois supplémentaire pour tenter de faire plier Israël et cesser la construction juive en Judée-Samarie et à Jérusalem. En décidant ainsi, les 13 pays arabes mettent la balle dans le camp israélien, qui sera soumis durant les prochaines semaines à des pressions sans précédent de la part de son « allié » américain. Un bras de fer sans pitié aura lieu entre Obama, Clinton et Mitchell d’un côté, et Binyamin Netanyahou de l’autre. Le très antisémite Amr Moussa, secrétaire-général de la Ligue Arabe, a eu des mots très durs envers Israël, accusé d’être « le seul fautif du blocage actuel », et « d’avoir des positions systématiquement très négatives ». Il a menacé « que si d’ici un mois, Israël ne cédait pas, la Ligue Arabe envisagerait avec l’Autorité Palestinienne des procédures alternatives aux pourparlers directs ».

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.