Une soldate en possession de documents secrets

Les médias israéliens viennent de révéler qu’une soldate, effectuant son service militaire au sein du Conseil à la Sécurité nationale, a été inculpée pour avoir pris il y a quelques mois dans sa base un Disk on Key sur lequel se trouvaient des centaines de documents de Tsahal qualifiés d’ultra secrets dont certains concernaient l’Iran. Arrêtée par la police militaire, la suspecte a affirmé quelle n’avait eu à aucun moment l’intention de transmettre à des agents ennemis les renseignements qu’elle avait en sa possession, expliquant qu’elle avait voulu simplement remettre les documents à ses supérieurs pour dénoncer certaines défaillances. La soldate est donc seulement inculpée pour avoir outrepassé ses droits et mis ainsi en danger la sécurité de l’Etat. D’après l’enquête en cours, elle serait rentrée chez elle avec l’appareil en question et ce n’est que quelques heures plus tard qu’on a constaté, dans sa base, la disparition du Diskonkey et qu’on s’est rendu à son domicile pour le récupérer. Il y aurait près de 600 documents dans l’appareil dont 45 considérés comme « ultrasecrets », selon l’acte d’accusation déposé contre la soldate. Lorsque la jeune femme a été interpellée, ses effets personnels ont été confisqués, dont son téléphone cellulaire et son ordinateur portable. Son procès devrait débuter d’ici deux mois au tribunal militaire du commandement de la zone sud. Le porte-parole de Tsahal a confirmé l’information en précisant que la soldate était inculpée pour avoir abusé de ses prérogatives jusqu’à mettre en danger la sécurité du pays. Il a ajouté qu’il ne pouvait pas fournir d’autres détails sur cette affaire dont il est difficile pour le moment de mesurer la gravité.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.