La loi de citoyenneté adoptée par le gouvernement

La modification à la loi de citoyenneté a finalement été adoptée par une large majorité au sein du gouvernement avec 22 voix favorables contre 8 contre. Désormais, quiconque voudra devenir israélien en dehors des dispositions de la Loi du Retour, devra prêter serment de loyauté envers « Israël comme Etat juif et démocratique ». Les cinq ministres travaillistes, y compris Ehoud Barak, ont voté contre, ainsi que trois ministres Likoud : Dan Méridor, Michael Eitan et Benny Begin. Le ministre de la Défense avait pourtant annoncé qu’il voterait en faveur de la loi, mais exigeait pour cela qu’il soit rajouté « …dans l’esprit de la Déclaration d’Indépendance », ce qui a été refusé par Binyamin Netanyahou. Le parti Israël Beiteinou, à l’origine du texte de loi, se félicite de son adoption, et fait savoir « qu’il faut que le monde entier sache qu’Israël est la maison du peuple juif, et quiconque souhaite en devenir citoyen, doit accepter cette donnée ». Le parti d’Avigdor Lieberman a également annoncé « qu’il continuerait à proposer des mesures qui renforcent la loyauté envers le pays et sévissent contre ceux qui le trahissent ». Cette adoption a provoqué beaucoup de remous dans la classe politique et dans la société civile. Un groupe d’intellectuels et d’universitaires a menacé de mener une campagne symbolique en rendant leur passeport et se défaire de leur nationalité israélienne. La députée arabe Hanin Zouabi (Balad), quant à elle, a réagi comme les femmes musulmanes qui portent la burqa en France, après le vote d’interdiction de ce vêtement : « Nous n’obéirons pas à cette loi, nous lutterons contre elle par tous les moyens, y compris sur le plan judiciaire international ». En Israël, un parlementaire peut déclarer haut et fort qu’il n’obéira pas à la loi du pays! Quant à l’ex-Contrôleur de l’Etat, Myriam Ben-Porat, elle propose une idée unique en son genre : créer un drapeau et un hymne nationaux supplémentaires qui puissent trouver grâce aux yeux de la minorité arabe d’Israël (sic)…. ! « Si j’étais citoyenne musulmane en Israël », explique Ben-Porat, « j’exigerais de telles mesures de l’Etat, afin que je puisse me sentir moi-aussi concernée par Yom Haatsmaout » !!!

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This
353 0 Oct 11, 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.