Le gouvernement soutient la loi du Référendum

La commission ministérielle des Lois a entériné lundi matin un projet de loi stipulant que tout plan de retrait de territoires se trouvant sous souveraineté israélienne devrait être soumis à un référendum. Lors du vote, sept ministres l’ont approuvé et deux autres l’ont rejeté. Il s’agit d’une loi qui a déjà été approuvée à la Knesset par une majorité de 60 députés. Les ministres Youli Edelstein, Michael Eytan, Daniel Herkowitz, Yaakov Neeman, Yossi Peled, Meshoulam Nahari et Limor Livnat se sont prononcés en faveur de cette loi alors que Itshak Herzog et Dan Méridor ont voté contre certains amendements de la loi. Il s’agit d’un projet de loi privé présenté par les partis de droite et qui avait déjà été soumis à l’approbation de la Knesset il y a trois ans et avait même été adoptée en première lecture. Mais par la suite, la procédure avait été interrompue jusqu’à ce jour. D’après cette proposition de loi, si le gouvernement vote en faveur du retrait d’un territoire sous souveraineté israélienne totale, comme par exemple le plateau du Golan ou le quartier est de Jérusalem, la question sera soumise à la décision de la Knesset. Si le parlement israélien l’accepte également, un référendum devra être mis en place d’ici 180 jours. Toutefois, ce projet de loi comporte certaines réserves. Si cette loi est finalement adoptée, on peut s’attendre à des réactions virulentes dans le monde, du même type que celles qui ont été suscitées par le vote sur la citoyenneté.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.