Tsahal veut protéger les bases du Néguev

Le Commandement de l’armée de l’air est en train de former des unités spéciales qui seront chargées de protéger les bases aériennes qui se trouvent dans le Néguev. Ces unités, appelées « Défenseurs du Néguev » reçoivent actuellement un entraînement spécial, qui incluse l’apprentissage de la langue arabe. Ils seront logés dans les bases de Hatzerim et Nevatim, et auront la responsabilité des alentours de chacune des bases ou endroits « sensibles » de la région.

Selon colonel Eli Moualem, « ils seront opérationnels d’ici six mois ». Cette nouvelle direction prise par le haut-commandement de l’armée de l’air a été rendue nécessaire par l’évolution que prend une partie de la population bédouine du Néguev. Sous l’impulsion des responsables politiques arabes et de certains chefs spirituels musulmans, de plus en plus de jeunes bédouins, dont les pères étaient fidèles à l’Etat d’Israël, prennent quant à eux le chemin inverse. Et sur le terrain, cela se traduit notamment par une recrudescence tentatives d’infiltration dans des bases aériennes de Tsahal.

On craint également que la construction sauvage d’habitations bédouines aux alentours des bases soit un jour exploitée par des organisations terroristes. Certaines habitations bédouines ne sont parfois distantes que de quelques dizaines de mètres de la clôture d’une base militaire. Déjà actuellement, les soldats servant dans certaines bases du Néguev ont été priés de ne plus se déplacer seuls la nuit sur les routes qui mènent à leur base.

Pour le commandant Amir Arbel, « la protection de la base de Nevatim est une tâche ardue, car elle se situe au cœur du Néguev, dans une zone dense d’habitation bédouine, et dont un certain nombre d’individus ne sont pas ‘particulièrement favorables’ à l’Etat d’Israël ».

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.