Washington a donné à Israël son feu vert pour éliminer Souleimani, selon un journal koweïtien

Les États-Unis auraient donné leur feu vert à Israël pour l’élimination du général iranien Ghassem Souleimani, commandant des forces spéciales des gardiens de la révolution de la République islamique (GRI, al-Qods), selon un article du journal koweïtien al-Jarida publié lundi.
Selon une « source informée » citée par le quotidien, un ancien responsable du Mossad, les services de renseignements extérieurs israéliens, était « à deux doigts » d’assassiner le général Souleimani, il y a trois ans, alors qu’il se trouvait près de Damas. Mais Washington, qui avait eu vent de l’opération en préparation, avait prévenu le haut gradé iranien, mettant en échec l’opération en question. Un conflit aurait par la suite opposé les services de renseignements israélien et américain. Selon le quotidien, les États-Unis et Israël s’accordent désormais sur le fait que le général Souleimani constitue une menace pour les intérêts des deux pays dans la région. Toujours selon le journal, le numéro deux des forces iraniennes opérant en Syrie, Mohammad Reda Falah Zadeh, alias « Abou Bakr », serait également une cible d’Israël.

Lire l’article complet sur https://www.lorientlejour.com

Share This
586 4 Jan 3, 2018

1 comment

  1. zoro

    Feu vert Americain.
    Si c`est vrais, quel honte pour nous de savoir qu`on a besoin d`un feu vert de qui que ce soit pour liquider nos ennemis.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.