Les ministres français et espagnol sont mécontents

Les ministres des Affaires étrangères de France et d’Espagne, Bernard Kouchner et Miguel Moratinos, réagissent à retardement aux propos que leur a tenus dimanche leur homologue israélien Avigdor Lieberman, lors de leur visite en Israël.

Rappelons que ce dernier a déclaré, dimanche soir, que ses hôtes feraient mieux de régler les problèmes qui se posent chez eux avant de vouloir résoudre le conflit au Proche-Orient. Lieberman avait également comparé la situation actuelle à celle qui prévalait en 1938 et a évoqué les accords de Munich en affirmant qu’Israël n’accepterait pas de subir le même sort que la Tchécoslovaquie, à l’époque.

Kouchner et Moratinos ont appelé Lieberman lundi au téléphone pour lui faire part de leur réprobation et lui dire que pour eux, il avait violé toutes les règles de la diplomatie.

Mais Lieberman estime pour sa part qu’il ne les a, à aucun moment, « houspillés », comme certains le laissent entendre, et que les discussions se sont déroulées dans une atmosphère détendue. Quant au Premier ministre, il aurait déclaré lundi matin qu’il n’avait pas apprécié les déclarations faites par Lieberman mais dans son entourage, on a indiqué qu’il n’avait pas l’intention de prendre des mesures à son encontre.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.