La police utilise du gaz poivre pour disperser une manifestation pro-kurde à Ankara

Les forces de l’ordre ont recouru à du gaz poivre pour disperser la foule de manifestants pro-kurdes qui protestaient dans la capitale turque, a signalé la chaîne CNN Turk.
Au lendemain du déclenchement de la campagne militaire turque contre les Kurdes syriens, la tension est également montée à Ankara où des policiers ont utilisé du gaz poivre pour disperser des manifestants pro-kurdes, a annoncé dimanche CNN Turk.
Les participants à cette manifestation étaient descendus dans la rue pour dénoncer l’opération «Rameau d’olivier» lancée contre dans la ville syrienne d’Afrine. Ils s’étaient rassemblés à l’appel du Parti démocratique des peuples (HDP). Par la suite, la police a procédé à l’arrestation de plusieurs militants pro-kurdes.
Ankara a annoncé samedi le lancement de l’opération Rameau d’olivier contre les groupes armés kurdes dans la zone d’Afrine, dans le nord de la Syrie. Les Unités de protection du peuple (YPG) et le Parti de l’union démocratique (PYD) sont considérés par la Turquie comme une branche syrienne du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), interdite dans le pays anatolien.
Selon l’état-major interarmées de la Turquie, des militaires turcs ont frappé 108 cibles, sur les 113 prévues. Une source au sein du conseil du canton d’Afrine a annoncé à Sputnik que 10 civils, dont deux enfants, avaient été blessés dans les attaques aériennes turques.
Moscou a exprimé ses préoccupations face à la situation dans la zone d’Afrine et a appelé les parties en conflit à faire preuve de retenue réciproque.

Lire l’article complet sur https://fr.sputniknews.com

Share This
361 1 Jan 22, 2018

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.