Des prostituées payées avec l’argent de l’ONG: Oxfam se défend et renvoie au rapport d’enquête

La branche belge d’Oxfam-Solidarité vient de publier un communiqué à la suite des révélations concernant l’action en Haïti et l’usage d’argent de l’ONG pour engager des prostituées.
Des employés de l’organisation humanitaire Oxfam auraient eu recours à des prostituées, avec l’argent de l’ONG, pendant une mission à Haïti en 2010, rapporte ce vendredi le journal britannique The Times, alors qu’Oxfam nie avoir tenté d’étouffer l’affaire.
Dans un communiqué publié ce matin par la branche belge de l’ONG, Oxfam-Solidarité rappelle que c’est la branche britannique qui était visée par l’enquête.
«Dès qu’Oxfam a été informée d’une série d’allégations […], nous avons lancé une enquête interne. Comme les personnes concernées étaient des employés de la branche britannique d’Oxfam, l’enquête a été menée par Oxfam UK, qui a également rendu publique cette enquête dans des communiqués de presse», explique l’ONG.
Elle renvoie ensuite au rapport d’enquête qui a été établi en septembre 2011. «Un certain nombre d’allégations ont été confirmées. Plusieurs employés ont par conséquent été licenciés et d’autres ont choisi de quitter Oxfam.»
«Les accusations d’abus sexuels ont été étudiées et détaillées dans le rapport d’enquête», précise encore l’organisation.
À l’époque, la justice haïtienne n’ayant pas été informée de l’affaire, aucune action en justice n’a été engagée. Le responsable d’Oxfam à Haïti, le Belge Roland van Hauwermeiren, avait démissionné sans subir de sanctions disciplinaires.

Lire l’article complet sur l’avenir.net

Share This
564 9 Feb 10, 2018

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.