Israël : empêcher l’Iran de se servir de l’ »aérodrome » syrien

Israël est décidé à empêcher coûte que coûte l’Iran de se servir de la Syrie comme base de lancement de drones y compris au prix d’un affrontement direct. Benjamin Nétanyahou a multiplié les mises en garde.
Plus inquiétant encore, Téhéran a reconnu qu’au moins sept de ses militaires avaient été tués en «martyrs» le 9 avril, lors du raid israélien contre la base militaire T4 près de Homs en Syrie. Parmi les victimes, figurent un officier supérieur des Gardiens de la révolution présenté par les renseignements israéliens comme un spécialiste dans les drones. C’est la première fois que Téhéran reconnaissait ainsi officiellement des pertes humaines occasionnées par «l’ennemi sioniste».
Peu après Israël a déclaré qu’un drone iranien transportant une charge explosive avait décollé de cette même base T-4 avant d’être abattu en février alors qu’il pénétrait dans l’espace aérien israélien. Détail important : cette annonce a été faite deux mois après l’opération, ce qui tend à prouver qu’il s’agit d’un avertissement consistant à présenter les drones iraniens non pas seulement comme des moyens utilisés pour des missions d’espionnage, mais aussi comme un véritable moyen susceptible de mener des attaques, en particulier pour venger le raid contre la base T4.

Lire l’article complet sur https://www.ttu.fr

Share This
591 3 Apr 25, 2018

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.