Mise en garde de Lieberman

Le ministre des Affaires étrangères, Avigdor Liebermann, a réagi au refus catégorique de l’AP de reconnaître le droit à Israël de vivre en tant qu’Etat juif et démocratique, avant même de parvenir à un accord global. Netanyahou a en effet essuyé un refus, après avoir proposé aux ennemis d’Israël un marché consistant à renouveler l’interdiction de construire imposée aux Juifs de Judée-Samarie, contre la reconnaissance d’Israël. Ce refus est significatif et révèle les véritables intentions du Fatah de Mahmoud Abbas et des autres courants mêlés de près ou de loin aux pourparlers, selon Liebermann: «Les Palestiniens remettent en cause la légitimité d’Israël en tant qu’Etat juif, bien avant de parvenir à l’étape d’un accord définitif. Cela signifie qu’ils risquent fort de s’aider des Arabes israéliens pour créer des territoires autonomes à l’intérieur du territoire israélien. Cette gestion des pourparlers de leur côté nous oblige à être très attentifs et inflexibles.» Il a fait part de cette analyse lors d’une rencontre avec son homologue finlandais, deux jours après sa rencontre avec ses homologues français et espagnol, auxquels il a avoué en toute franchise qu’il n’attendait aucune contribution de la part de l’Europe au règlement du conflit, alors qu’ils ne parviennent pas, selon lui, à trouver une solution à leurs propres problèmes.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.