Nord du Tchad : une intervention militaire française qui pose question

Sur demande d’assistance du président Idriss Déby, des avions de l’opération française Barkhane ont procédé, au début du mois de février, à des frappes controversées pour stopper une incursion au Tchad.
Une intervention d’envergure de l’armée française vient d’avoir lieu au Tchad. “Du 3 au 6 février 2019, des Mirage 2000 des forces armées françaises sont intervenus dans le nord-est du Tchad, en coordination avec l’armée tchadienne, de façon à contrer l’incursion d’une colonne armée en territoire tchadien”, indique le communiqué publié jeudi 6 février par l’état-major des armées. En revanche, le document ne donne aucune précision sur la mystérieuse “colonne armée partie de Libye” ciblée par l’armée française… si ce n’est que celle-ci était, selon Paris, “de nature à déstabiliser” le Tchad.
Or, si ce sont des avions de l’opération Barkhane (dont le QG est basé à N’Djamena) qui ont procédé à la série de frappes, “cette action ne s’inscrit pas dans le cadre de l’opération Barkhane”, a indiqué le ministère des Armées.
De fait, l’intervention militaire française n’est pas présentée par l’état-major des armées comme une opération antijihadiste, mais comme une “réponse à la demande des autorités tchadiennes”. Dans son courrier aux présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat pour les informer de l’opération française, conformément à l’article 35 de la Constitution, le Premier ministre, Édouard Philippe, a, lui, évoqué “la demande d’assistance du président de la République du Tchad, Idriss Déby”. Le cabinet de la ministre française des Armées, Florence Parly, a fait valoir de son côté : “Sur le plan du droit, cette intervention répond à une demande d’assistance formelle d’un État souverain à l’égard de la France”.
Arrivé au pouvoir par la force il y a 28 ans, avec le soutien de Paris, Idriss Déby est régulièrement critiqué par l’opposition tchadienne pour sa gouvernance “autocratique” et accusé par Amnesty international d’atteintes aux libertés.

Lire l’article complet sur https://www.france24.com

Share This
334 5 Feb 7, 2019

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.