Des poussées de fièvre antisémite en Europe

La France n’est pas un cas isolé, la montée de l’antisémitisme est quasi générale en Europe depuis dix ans, comme en atteste le baromètre européen de l’UE.
Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, a annoncé un bond des actes antisémites en France : 541 en 2018 contre 311 l’année précédente. Une envolée de 74 % hélas illustrée ces jours-ci par ce qu’on ne pensait plus jamais voir : le visage de Simone Veil barré d’une croix gammée et la dégradation d’arbres plantés à la mémoire d’Ilan Halimi. Ce phénomène n’est pas récent et n’est pas propre à la France. Selon le baromètre sur l’antisémitisme de l’Agence européenne des droits fondamentaux de l’Union européenne, publié en novembre 2018, la flambée de l’antisémitisme a été quasi générale en Europe sur la période comprise entre 2007 et 2017, avec des poussées simultanées.

Lire l’article complet sur https://www.lepoint.fr

Share This
480 5 Feb 12, 2019

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.