L’Inde et le Pakistan tentent d’apaiser leurs tensions

La tension reste élevée entre l’Inde et le Pakistan, au lendemain d’une journée où les deux Etats ont affirmé avoir abattu des avions ennemis.
Les deux puissances nucléaires s’affrontent frontalement depuis le raid lancé par l’Inde le 26 février sur un camp d’entrainement de l’organisation islamiste Jaish e Mohammed dans le Cachemire pakistanais. Cette intervention a été menée en représaille à un attentat revendiqué par l’organisation terroriste qui avait tué quarante paramilitaires indiens dans un attentat suicide au Cachemire, côté indien le 14 février dernier.
Islamabad affirme avoir abattu deux appareil indiens, quand New Delhi affirme de son côté avoir neutralisé un avion pakistanais et perdu un second appareil. Mais les deux Etats ont annoncé ne pas vouloir une escalade de la violence. Le Premier ministre pakistanais Imran Khan n’a pas caché son inquiétude: “Pouvons-nous nous permettre le moindre mauvais calcul avec le genre d’armes que nous avons et que vous avez?”, a-t-il interrogé en référence à l’arsenal nucléaire des deux pays voisins. “Si l’escalade commence ici, jusqu’où cela ira-t-il ?”, a-t-il lancé lors d’un bref discours télévisé mercredi, renouvelant son appel à New Delhi à “venir à la table des négociations”. Plus tôt mercredi, la ministre indienne des Affaires étrangères, Sushma Swaraj, avait semblé plaider elle aussi l’apaisement, soulignant lors d’un déplacement en Chine que “l’Inde ne souhaite pas d’escalade”.

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.