La plus profonde des plaies politiques, un système à la va-comme-je-te-pousse

Une question sans réponse : quand donc le Liban va-t-il soigner la pathologie organique qui frappe son système depuis la tutelle ? Pas vraiment d’Etat, sinon sur le papier, pas de Constitution, pas d’ordre établi, pas de loi, pas de justice. Des règles de jeu qui changent au gré des circonstances, à la guise des dominants, extérieurs ou locaux.

Lire l’article complet sur lorientlejour.com

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.