Thomas Cook : la descente aux enfers financières du voyagiste

Fortement endetté, le voyagiste Thomas Cook a commencé à emprunter beaucoup d’argent il y a dix ans dans le cadre d’une série de transactions inopportunes. Notamment pour couvrir les paiements d’intérêts dont elle avait besoin pour vendre trois millions de voyages par an.
Dotée de près de 2 milliards d’euros, l’entreprise avait tenté de mettre en place un plan de sauvetage impliquant la société chinoise Fuson et d’autres investisseurs. Mais les pourparlers de dernière minute ce week-end n’ont pas permis de réunir les 1,25 milliards nécessaires.
C’est finalement “la fin de la partie” lorsque le gouvernement britannique rejette le plaidoyer de l’entreprise en faveur d’un renflouement d’urgence.

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.