Le président syrien Bachar Al-Assad : Je n’ai pas “promis” de réforme

(&…) Bachar El-Assad : Tant que nos droits seront confisqués, qu’il s’agisse de territoires, de souveraineté, de menaces, etc., nous suivrons cette voie. Nous n’avons pas le choix. Ce n’est pas comme si nous avions des dizaines de possibilités et que nous avions choisi celle-là, et ce n’est pas [non plus] que nous aimons la guerre et le combat. Nul n’aime la guerre et le combat à moins d’avoir perdu l’esprit. Mais avons-nous le choix ? Alors que les résolutions de l’ONU ne sont pas appliquées et que la politique internationale se trouve démunie de toute considération morale, alors que le pouvoir prend le pas sur la raison dans le monde, nous n’avons d’autre choix que de mener la résistance.

Lire l’article complet sur www2.memri.org

Share This
334 0 Oct 14, 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.