Nétanyahou demande à Poutine de gracier la jeune Israélienne emprisonnée

La demande officielle cherche à faire libérer Naama Issachar, dont on pense qu’elle constitue une monnaie d’échange pour faire libérer un hacker russe recherché par les Etats-Unis
Vendredi, Issachar, âgée de 26 ans, a été condamnée à sept ans et demi de prison. Elle est détenue depuis six mois en raison des 9,6 grammes de cannabis qui ont été retrouvés dans son sac lors d’une escale à Moscou, alors qu’elle rentrait en Israël après un voyage en Inde. Jérusalem a déclaré que la peine était totalement disproportionnée.
La famille d’Issachar a fait appel de sa sentence. Son avocat a officiellement déposé sa requête lundi et présentera ses arguments dans la semaine. Mais les responsables israéliens estiment que l’issue de cet appel reste incertain dans la mesure où l’emprisonnement d’Issachar semble être une affaire politique impliquant l’extradition attendue d’un hacker russe vers les Etats-Unis, malgré les demandes de Moscou qui souhaite le voir extradé vers la Russie.
Tôt mardi, l’administration pénitentiaire israélienne a déclaré qu’Alexei Burkov, le pirate russe, avait été placé sous observation plus stricte dans la prison où il était détenu.

Lire l’article complet sur https://fr.timesofisrael.com

Share This
373 5 Oct 16, 2019

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.